Archives mensuelles : septembre 2014

Pierre Charon, « avec Sarkozy pour la reconquête »

Le sénateur de Paris a réuni jeudi tous les grands électeurs qui avaient voté pour lui il y a trois ans. Il était à l’époque candidat dissident, contre l’avis de Sarkozy. Après ces retrouvailles, Charon a rejoint l’ancien président gare du Nord pour prendre le train avec lui et être à ses côtés pour son premier meeting, près de Lille. « Je suis avec Sarkozy pour la reconquête », annonce ce compagnon de route de toujours. Non sans souligner que la sénatrice Chantal Jouanno, qui était la candidate officielle de Nicolas Sarkozy à l’époque, multiplie les déclarations contre le retour de l’ex-président.

Source : Le Figaro

Le retour de Sarkozy à l’UMP, un cas d’école

mediaNicolas Sarkozy lors du meeting de Villepinte, le 11 mars 2012, point d’orgue de la campagne présidentielle..AFP PHOTO / ERIC FEFERBERG

Dimanche 14 septembre 2014, le chiraquien François Baroin, étiqueté filloniste, a rejoint Nicolas Sarkozy dans sa reconquête de l’UMP, s’ajoutant au parterre des ténors de l’opposition qui l’avaient déjà devancé. Le principal intéressé n’a pourtant toujours pas annoncé sa candidature (il a jusqu’au 30 septembre pour le faire). Autant dire que son élection à la tête du mouvement s’annonce plébiscitaire, dans la plus grande tradition de la droite française.

Lire la suite

Frédéric Péchenard, un grand flic dans la manche de Sarkozy

Frédéric Péchenard (à gauche) avec Rachida Dati et Pierre Charon (à droite) pendant le meeting de Nathalie Kosciusko-Morizet pour la mairie de Paris, le 10 février 2014.

PORTRAIT – Tour à tour patron de la brigade criminelle, du Quai des Orfèvres et de la Direction générale de la police nationale avant de se lancer en politique, ce préfet charismatique a été considéré dans les rangs de la police comme «le meilleur de sa génération».

Fort de son sens de l’organisation et de son profil de meneur d’hommes, Frédéric Péchenard est sans conteste un atout dans la manche de Nicolas Sarkozy. Lié à l’ancien chef de l’État par une vieille amitié et une fidélité inoxydable, ce préfet au franc-parler parfois aussi drôle que décapant a affiché une fulgurante carrière dans la police. Au point d’être aujourd’hui encore cité par ses pairs comme le «meilleur de sa génération».

Lire la suite