Suppression de la bourse au mérite

publiée dans le JO Sénat du 25/09/2014 – page 2157

M. Pierre Charon attire l’attention de Mme la ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche sur les conséquences de la suppression de la bourse au mérite qui a fait l’objet d’une circulaire n° 2014-0010 du 2 juillet 2014 publiée le 24 juillet 2014.
Les aides au mérite constituent une précieuse aide pour les jeunes, avec un complément de 1 800 € par année universitaire versés pendant trois ans aux titulaires d’une mention « Très bien » au baccalauréat.
Face à l’augmentation continue du coût de la vie étudiante, cette suppression va conduire certains des meilleurs éléments à renoncer à leurs études faute de moyens financiers ou les empêchera de se consacrer pleinement à leurs études étant dans l’obligation de travailler pour obtenir des ressources complémentaires.
Ces meilleurs étudiants sont pourtant les futurs responsables dont la France a besoin pour assurer son avenir.
Face à ce signal négatif à l’égard de la jeunesse de France, il lui demande quel accompagnement alternatif le Gouvernement envisage de mettre en œuvre pour soutenir les élèves boursiers les plus méritants dans leurs efforts, pour atteindre une formation de qualité et de haut niveau.

En attente de réponse du Ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche