Condamnation à mort d’Asia Bibi pour blasphème

QUESTION D’ACTUALITÉ à Monsieur le Ministre des Affaires Etrangères

Asia Bibi est une jeune chrétienne pakistanaise condamnée à mort pour blasphème contre le prophète, ce qu’elle a toujours nié. Asia Bibi paye le prix de convictions qu’elle ne veut pas renier. La vérité nous oblige à reconnaître que le crime d’Asia Bibi, c’est tout simplement sa foi chrétienne. Et rien d’autre.

 Son cas illustre à lui seul les différentes persécutions que subissent les chrétiens dans certains pays où il ne fait pas bon d’appartenir à une minorité religieuse. Asia Bibi est tout simplement un bouc-émissaire dans des sociétés guidées par les démons du rejet et de l’intolérance. Elle témoigne de ce calvaire permanent enduré par des millions de chrétiens en Irak, en Syrie et au Pakistan, où sévit la nouvelle barbarie du XXIe siècle.

 L’affaire est si sensible au Pakistan que certains n’osent plus défendre Asia Bibi : un gouverneur de province et un ministre ont même été assassinés parce qu’ils avaient pris fait et cause pour la jeune chrétienne ; la justice pakistanaise, redoutant la vindicte des foules et la violence des fanatiques, préfère faire profil bas, quitte à piétiner les principes fondamentaux du droit.

Emprisonnée depuis 2009, Asia Bibi a été condamnée à mort en novembre 2010. La Haute cour de Lahore a confirmé le 16 octobre dernier cette condamnation à mort. Un recours a été déposé devant la Cour suprême, le 24 novembre 2014.

 De nombreuses mobilisations ont eu lieu, aussi bien en France que dans le monde entier. Des pétitions ont été signées et des élus sont montés au créneau. La diplomatie doit aussi montrer son courage dans ces questions et ne pas se retrancher derrière la prudence. Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part !

 La France doit faire comprendre au Pakistan que l’exécution d’Asia Bibi serait un affront à tout ce que nous avons de plus cher et qui va bien au-delà de nos intérêts matériels.

 N’ayons pas peur de demander au Président pakistanais d’intervenir comme l’a demandé le Président Bruno Retailleau au Président de la République Française.

 Asia Bibi doit échapper à la peine de mort et retrouver sa liberté, son honneur de croyante, de femme et de mère de famille !

Je vous demande, Monsieur le Ministre, de nous dire ce que la France envisage pour mettre fin à cette situation inique et honteuse.