Archives mensuelles : juin 2015

Le Sénat rejette un texte qui visait à éviter l’euthanasie

RIPOSTE CATHOLIQUE_23 juin 2015

Le Sénat rejette un texte qui visait à éviter l’euthanasie

Le vote du 23 juin 2015 était attendu. Les sénateurs devaient se prononcer sur la proposition de loi créant de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie. La proposition de loi, qui revenait ainsi sur le dispositif de l’Assemblée nationale, n’a donc recueilli que 87 votes favorables contre 196. La proposition de loi amendait certains dispositifs votés par les députés de gauche. Ainsi, la « sédation profonde et continue » avait été corrigée par la suppression du terme « continue », ce qui coupait court à tout relent de sédation terminale… Saluons au passage les sénateurs Bruno Retailleau (en tant que président du groupe Les Républicains, il a encouragé le groupe à voter pour le texte), Charles Revet ou Pierre Charon qui ont voté en faveur de la proposition de loi. Qu’ils soient remerciés et salués. On ne peut que regretter cette occasion manquée qui témoigne d’un insuffisant travail auprès des sénateurs.

Source : Riposte Catholique_23 juin 2015

 

Communiqué de presse : Nomination des secrétaires Nationaux (11 juin)

Le Président des Républicains, Nicolas SARKOZY, a nommé 29 binômes de Secrétaires nationaux :

– Angélique DELAHAYE et Jean-Pierre VIGIER, à l’Agriculture ;
– Jacques KOSSOWSKI et Marianne DUBOIS, aux Aînés ;
– Marie-Dominique AESCHLIMANN et Salima SAA, à l’Apprentissage ;
Pierre CHARON et Yannick MOREAU, à la chasse, à la mer et à la Pêche ;
– Jean-Baptiste LEMOYNE et Valérie LACROUTE, au Commerce et à l’Artisanat ;
– Nicolas FORISSIER et Elisabeth LAMURE, au Commerce extérieur ;
– Joëlle GARRIAUD-MAYLAM et Olivier AUDIBERT-TROIN, à la Coopération et à la Francophonie ;
– Dominique NACHURY et David-Hervé BOUTIN, à la Culture ;
– Virginie DUBY-MULLER et Stéphanie VON EUW, à l’Economie numérique ;
– Gérard CHERPION et Caroline CAYEUX, à l’Emploi ;
– Fabienne KELLER et Laure MILLER, à l’Energie et aux Transports ;
– Pierre LEQUILLER et Françoise GROSSETETE, à l’Europe ;
– Marie-Christine DALLOZ et Maël de CALAN, à la Fiscalité ;
– François-Noël BUFFET et Guillaume LARRIVE, à l’Immigration ;
– Martial SADDIER et Dominique SASSONE-ESTROSI, à l’Industrie ;
– Christophe GUILLOTEAU et Philippe VITEL, aux Industries de Défense ;
– Olivier MARLEIX et Nadia HAMOUR, à l’Intégration ;
– Georges FENECH et Claude GOASGUEN, à la Justice ;
– Anne LORNE et Aurélie TAQUILLAIN, à la Petite enfance ;
– Véronique LOUWAGIE et Yves NICOLIN, aux petites et Moyennes Entreprises ;
– Nora BERRA et Sylvain BERRIOS, aux professions libérales ;
– Jean-Pierre DOOR et Marie-Anne MONTCHAMP, à la Protection sociale ;
– Laurent MARCANGELI et Jérôme PEYRAT, à la Réforme territoriale ;
– Pierre MOREL-A-L’HUISSIER et Jean-Louis COSTES, à la Ruralité ;
– Arnaud ROBINET et Valérie BOYER, à la Santé ;
– Bruno BESCHIZZA et Brigitte KUSTER, à la Sécurité ;
– Laurence ARRIBAGE et Sophie DION, aux Sports ;
– Yves FOULON et Marlène MOURIER, au Tourisme ;
– Natacha BOUCHART et François CALVET, à la Ville.

Projet de Loi relatif au renseignement

 

Voici le texte de mon intervention (mardi 02 juin 2015) :

Monsieur le Président,
Monsieur le Premier ministre,
Monsieur le Ministre de l’Intérieur,
Madame la Ministre de la Justice,
Monsieur le rapporteur de la commission des Lois,
Monsieur le rapporteur de la commission des Affaires étrangères,

Le texte que nous examinons ce soir est un moment important pour notre démocratie. Les récents attentats ont démontré que la France et l’Europe étaient la cible des terroristes, qui, à l’instar de notre société, sont aussi hyper-connectés. Lors d’un précédent débat consacré à Internet et à la liberté de la presse, j’avais attiré votre attention sur les enjeux du terrorisme utilisant le web et les réseaux sociaux comme outils de radicalisation et de recrutement.

Les évènements récents ont placé les services de renseignement au cœur des débats.

Je veux rappeler ici, la mission essentielle de service public qu’accomplit le renseignement. Au nom de la représentation nationale et de mon groupe, je tiens à saluer leur travail. Aussi, ce projet de loi peut être l’occasion de sortir des fantasmes inhérents à leurs activités. Dans la défense de nos institutions, de notre démocratie et de nos concitoyens, le renseignement joue un grand rôle.

Rendons hommage à ces hommes de l’ombre, qui ne défilent pas, mais dont l’efficacité ou l’inefficacité permet de gagner ou de perdre une bataille, quand ce n’est pas une guerre.
Comme l’a très bien rappelé Jean-Pierre RAFFARIN, une partie de leur tâche est le recueil de renseignements relatifs à la défense et la promotion des «intérêts fondamentaux de la Nation », et pas seulement celle des « intérêts publics ». C’est à mon sens une précision capitale, qui recourt ainsi à une définition du code pénal, mais surtout à la jurisprudence du Conseil constitutionnel.

Lire la suite