Inquiétudes des agriculteurs français sur l’avenir de leur profession

Logo : Bienvenue au Sénat    alerte_mail (1K)

Question n° 17430 adressée à M. le ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, porte-parole du Gouvernement

À publier le : 23/07/2015

Texte de la question :
M. Pierre Charon interroge M. le ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, porte-parole du Gouvernement sur les récentes appréhensions exprimées par le milieu agricole. Cette situation de mécontentement s’étend sur l’ensemble du territoire. L’extension de ce mouvement traduit clairement une vive inquiétude sur l’avenir de la profession agricole. Ce mouvement fait même l’objet de la plus grande attention des élus et des citoyens. En effet, le lien plurimillénaire entre la France et l’agriculture démontre un fort attachement des Français à l’égard de cette dernière. C’est justement ce lien qu’il convient de renforcer. Les agriculteurs regrettent que la grande distribution n’utilise pas davantage de produits d’origine française. Par ailleurs, la baisse des prix ne permet plus aux agriculteurs d’assurer des résultats. Des exploitations sont menacées. En outre, l’image des agriculteurs est parfois négative, voire caricaturée. Les agriculteurs sont ainsi accusés de contribuer à la pollution ou de maltraitance à l’égard des animaux d’élevage. Cette image est fausse et ne correspond pas à la réalité. Pourtant, elle semble encore partagée dans certains secteurs de l’opinion. Les agriculteurs s’interrogent sur la nécessité d’une stratégie nationale que les pouvoirs publics pourraient adopter, à l’instar de ce qui existe dans les autres pays de l’Union européenne. Il lui demande donc ce qu’il envisage comme mesures d’urgence pour répondre aux inquiétudes relatives à l’avenir de la profession.