Communiqué de presse – Derrière la fusion Stade français – Racing 92 : un scandale financier pour le contribuable parisien

Communiqué de presse 

Derrière la fusion Stade français – Racing 92 : un scandale financier pour le contribuable parisien

En 2007, la Mairie de Paris a choisi de prendre entièrement à sa charge l’opération de démolition-reconstruction du stade Jean Bouin afin de doter Paris, son équipe de rugby et les Parisiens d’un stade neuf.

Livré il y a moins de 4 ans, cette infrastructure qui a coûté 200 millions d’euros n’aura donc servi que 40 matchs au Stade français qui s’apprête à fusionner avec le Racing 92 pour déménager à Nanterre.

Cette affaire démontre à nouveau à quel point la municipalité gère avec légèreté les finances de la Ville et les intérêts de ses habitants. Si ce départ était avéré, il s’agirait d’un véritable scandale financier sur le dos des contribuables parisiens. Le bon sens aurait voulu que la Ville négocie une convention d’occupation avec le stade Français pour s’assurer de la présence du club le temps de l’amortissement des frais qu’elle avait engagés. Pourquoi ne l’a-t-elle pas fait ?