Archives mensuelles : novembre 2017

Communiqué de presse – Épinglée par la chambre régionale des comptes pour son cabinet pléthorique, Anne Hidalgo doit respecter le droit commun

Communiqué du groupe Les Républicains et Indépendants

Épinglée par la chambre régionale des comptes pour son cabinet pléthorique, Anne Hidalgo doit respecter le droit commun

Lors du dernier Conseil de Paris, le groupe LRI a fustigé l’augmentation du nombre de collaborateurs au cabinet de la Maire de Paris, soulignant que la Maire de Paris disposait d’un nombre déjà exorbitant de collaborateurs au regard des autres collectivités. Le rapport de la Chambre Régionale des Comptes sur les emplois non titulaires de la Ville de Paris vient le confirmer.

Avec 236 collaborateurs à son service recensés par la CRC, la Maire de Paris emploie 191 personnes supplémentaires, comparé au droit commun. Du fait du statut particulier de la capitale, Anne Hidalgo et ses Adjoints devraient bénéficier de 34 collaborateurs au titre de la ville et de 11 collaborateurs au titre du département. La Maire de Paris est la seule à bénéficier d’une telle exception.

La CRC révèle également que la Maire, malgré ses engagements, contourne largement les plafonds qu’elle a elle-même fait voter au Conseil de Paris depuis son élection en 2014. En cela, elle se place également dans l’illégalité. La juridiction financière formule donc un rappel du droit pour que la Maire de Paris se conforme rapidement aux délibérations.

La CRC confirme par ailleurs que la Maire de Paris étend son cabinet jusqu’au sein de l’administration parisienne. Au gré de recasages successifs, des postes normalement réservés aux fonctionnaires des administrations sont fléchés vers des proches de l’exécutif, sans appel à candidatures et dans des conditions de rémunération parfois généreuses. Au mépris des fonctionnaires parisiens, la Maire de Paris politise l’administration de la capitale. La CRC invite là encore la Maire de Paris à se conformer au droit.

Le groupe LRI demande donc à la Maire Paris de se mettre en conformité avec la loi, dès le budget 2018.

Communiqué de presse – Voies sur berges : un rapport accablant qui oblige Anne Hidalgo à prendre des mesures correctives

Communiqué du groupe Les Républicains et Indépendants

Voies sur berges : un rapport accablant qui oblige Anne Hidalgo à prendre des mesures correctives.

Les élus Républicains et Indépendants ont voté hier le Plan Climat de Paris, en l’amendant pour obtenir des améliorations significatives.

Pour autant, ils regrettent qu’en pleine contradiction avec cette démarche collaborative, la Maire de Paris ait décidé, sans aucune préparation, ni concertation, de fermer à la circulation la voie George Pompidou. Ceci alors que la commission d’enquête avait donné un avis défavorable.

Anne Hidalgo continue d’ignorer que Paris vit avec, et grâce, au million de personnes qui viennent y travailler chaque jour.

Le rapport publié ce jour du Professeur CARLI, médecin chef du SAMU de Paris, pointe les graves conséquences de cette décision autoritaire, à l’exact opposé des objectifs annoncés par la Maire de Paris :

  • des reports de circulation qui touchent l’ensemble de la capitale, et pas seulement l’hypercentre, avec des temps de parcours augmentés jusqu’à 65 % ;
  • une pollution qui n’a fait que se déplacer au plus près des habitations, notamment quai Henri IV où elle a augmenté de 15 % ;
  • un niveau de bruit qui a plus que doublé la nuit sur les quais hauts (+2 à +4 dB)

Face à ce constat sans appel, la Maire de Paris doit d’urgence prendre les mesures correctrices qui s’imposent pour réduire l’exposition des Parisiens au bruit et à la pollution. Le comité de suivi de la fermeture de la voie sur berges, associant élus, Préfecture de Police, Région, BruitParif et AirParif doit par ailleurs être réuni au plus vite. La Maire de Paris s’y était engagée en juillet.