Archives pour la catégorie Communiqués

DECLARATION DU COMITE DE CAMPAGNE

Le comité de campagne prend acte de la nomination d’Edouard PHILIPPE comme Premier ministre et donc de sa décision de défendre à présent le projet du candidat En Marche qu’il a combattu.

Il ne s’agit en aucun cas d’une coalition gouvernementale mais bien d’une décision individuelle. Nous la regrettons.

Il appartient au nouveau Premier ministre de constituer un gouvernement provisoire, et de mener une campagne dont l’objectif sera de faire battre les 577 candidats de l’union de la Droite et du Centre rassemblés sous la bannière “Majorité pour la France”.

Le gouvernement de la France de la prochaine législature sera issu du choix que feront les Français eux-mêmes les 11 et 18 juin prochains.

La campagne législative doit être la campagne de la clarté. Notre projet est clair, sur la diminution des impôts, sur l’augmentation du pouvoir d’achat, sur la restauration de l’autorité de l’Etat et sur la protection des Français. C’est le projet que porteront les candidats des Républicains et de l’UDI dans chacune des circonscriptions.

C’est dans un esprit profondément républicain et exclusivement animés par la volonté de faire
réussir notre pays que nous abordons ce débat essentiel à l’avenir de la France.

Pour restaurer l’autorité de l’Etat, pour diminuer la pression fiscale et pour garantir la cohésion
sociale, c’est le choix de la Majorité pour la France qui sera le meilleur pour faire réussir notre pays sous la présidence d’Emmanuel MACRON.

Communiqué de presse – Vélib’ : des hausses tarifaires inacceptables pour les Parisiens

Communiqué de presse

Vélib’ : des hausses tarifaires inacceptables pour les Parisiens

Après avoir appris que contrairement aux usages, l’appel d’offre Vélib’ était bâti sur le dos des salariés en ne prévoyant pas leur reprise par le nouveau titulaire, on apprend désormais qu’il l’est également sur le dos des Parisiens en prévoyant une augmentation des tarifs de 35 à 100%. Vélib’ sera donc la nouvelle victime de la hausse généralisée des tarifs municipaux à l’œuvre depuis 2014.

Alors qu’Anne Hidalgo annonçait que 2017 serait l’année du vélo, une telle augmentation des tarifs pour les 300.000 abonnés Vélib’ porterait un coup d’arrêt au développement de Vélib’. Le plan vélo de la Maire dévoilé à grand renfort de communication il y a deux ans souffre d’ailleurs de nombreux retards : seuls 4 % des aménagements ont été réalisés à mi-parcours.

Les élus du groupe les Républicains au Conseil de Paris renouvellent leur appel à la plus grande transparence sur l’évolution de Vélib’ dans les prochains mois. Les zones d’ombre dans l’attribution du nouveau marché risquent d’ores et déjà d’entraîner une rupture dans la continuité de l’offre de vélo en libre-service. Aussi la Mairie de Paris doit rapidement faire la lumière sur toutes les conditions d’exploitation de Vélib’ au 1er janvier prochain.