Risques de diffusion du coronavirus à Paris et en Île-de-France

Question n° 14160 adressée à Mme la ministre des solidarités et de la santé

À publier au JO le 06/02/2020

Pierre Charon interroge Mme la ministre des solidarités et de la santé sur les risques de diffusion du coronavirus (dénomination nCov 2019) à Paris et en Île-de-France. En effet, ce virus, apparu en Chine, aurait été porté par certaines personnes récemment arrivées en France. À cet égard, Paris et l’Île-de-France apparaissent comme des zones particulièrement exposées, notamment en raison de l’existence de structures aéroportuaires. L’aéroport Roissy-Charles de Gaulle accueille ainsi dans ses terminaux des vols en provenance de la Chine. La question de la prévention et de la détection du coronavirus dans un aéroport à proximité immédiate de Paris est ainsi posée, alors que des arrivées des différentes villes de Chine sont quotidiennes. Les passagers sont circonspects sur les mesures sanitaires décidées par les autorités françaises dans nos aéroports. Mais au-delà de ces lieux de passage potentiel, c’est bien toute l’Île-de-France qui est menacée en raison de la contiguïté de l’espace urbain en Île-de-France, des facilités de transport et des mouvements de population, touristiques ou non. Le développement de ce syndrome respiratoire, facilement transmissible, apparu dans la ville de Wuhan (province du Hubei) est particulièrement inquiétant et risque de manifester les insuffisances de nos dispositifs nationaux de protection. Des pays étrangers ont, par exemple, mis en place des caméras thermiques. Il souhaiterait donc connaître ce que la ministre des solidarités et de la santé envisage pour éviter la propagation du coronavirus en région parisienne.