Archives de catégorie : Actualités

« La droite n’est plus incarnée depuis le départ de Nicolas Sarkozy » (Entretien au Point)

Pierre Charon est l’un des piliers de « l’ancien monde ». Directeur adjoint du cabinet de Jacques Chaban-Delmas à l’hôtel de Lassay, il fut ensuite un collaborateur proche de Jacques Chirac à l’Hôtel de Ville, d’Édouard Balladur à Matignon et de Nicolas Sarkozy à l’Élysée. Sénateur de Paris depuis 2011, il figurera en bonne place sur la liste de Philippe Goujon maire du 15e arrondissement de Paris, un baron de la capitale qui ne s’est pas rallié à Rachida Dati. Mais le dissident Charon en a vu d’autres… Ce ne sont pas des vents mauvais qui le feront changer de trottoir… Des « chasses présidentielles », à la commission nationale d’investiture des Républicains, de la direction des relations extérieures de la loterie nationale au Conseil économique social et environnemental (CESE), ce « Baron noir » de la droite qui fut également assistant parlementaire de Marcel Dassault, conseiller à la direction d’Elf-Aquitaine et président du GIE France Galop connaît comme personne les lieux et les personnages de pouvoir. Trop malin pour flinguer ses adversaires, mais trop lucide pour encenser ses amis politiques, il porte un regard amusé, bienveillant mais sans illusion sur la pièce de théâtre dans laquelle il joue un rôle discret mais essentiel. Macron, la France de 2020, les municipales, la droite, Rachida Dati et Nicolas Sarkozy, le sénateur Charon ne mâche pas ses mots.

Lire l’entretien du Point.

 

Risques de diffusion du coronavirus à Paris et en Île-de-France

Question n° 14160 adressée à Mme la ministre des solidarités et de la santé

À publier au JO le 06/02/2020

Pierre Charon interroge Mme la ministre des solidarités et de la santé sur les risques de diffusion du coronavirus (dénomination nCov 2019) à Paris et en Île-de-France. En effet, ce virus, apparu en Chine, aurait été porté par certaines personnes récemment arrivées en France. À cet égard, Paris et l’Île-de-France apparaissent comme des zones particulièrement exposées, notamment en raison de l’existence de structures aéroportuaires. L’aéroport Roissy-Charles de Gaulle accueille ainsi dans ses terminaux des vols en provenance de la Chine. La question de la prévention et de la détection du coronavirus dans un aéroport à proximité immédiate de Paris est ainsi posée, alors que des arrivées des différentes villes de Chine sont quotidiennes. Les passagers sont circonspects sur les mesures sanitaires décidées par les autorités françaises dans nos aéroports. Mais au-delà de ces lieux de passage potentiel, c’est bien toute l’Île-de-France qui est menacée en raison de la contiguïté de l’espace urbain en Île-de-France, des facilités de transport et des mouvements de population, touristiques ou non. Le développement de ce syndrome respiratoire, facilement transmissible, apparu dans la ville de Wuhan (province du Hubei) est particulièrement inquiétant et risque de manifester les insuffisances de nos dispositifs nationaux de protection. Des pays étrangers ont, par exemple, mis en place des caméras thermiques. Il souhaiterait donc connaître ce que la ministre des solidarités et de la santé envisage pour éviter la propagation du coronavirus en région parisienne.