• Pierre Charon

Conditions d'accès à la France métropolitaine dans le cadre de la lutte contre le virus Covid-19

Il est incompréhensible, alors que l’on cherche à endiguer l’épidémie en Europe, qu’il n’y ait aucune restriction d’accès à l’intérieur de l’espace Schengen. D’autres pays le font, pourquoi pas nous ?



M. Pierre Charon attire l'attention de M. le ministre des solidarités et de la santé sur les restrictions d'accès à la France métropolitaine dans le cadre de la lutte contre le virus Covid-19. Des restrictions ont été introduites à l'entrée en France métropolitaine pour les voyageurs venant de pays hors espace Schengen de l'Union européenne. Or, aucun test n'est pour l'instant exigé pour les personnes venant d'un pays européen. Au même moment, de nombreux pays européens conditionnent l'entrée sur leur territoire à la fourniture de tests Covid-19. Il en est ainsi pour l'Espagne où tout voyageur arrivant d'un pays à risque comme la France par voie maritime ou aérienne devra présenter un test PCR négatif réalisé dans les 72 heures précédant l'arrivée. La mesure est entrée en vigueur le lundi 23 novembre 2020. Depuis le 11 novembre en Grèce tous les voyageurs sont tenus de présenter à leur embarquement les résultats d'un test négatif au coronavirus Covid-19 (RT-PCR) de moins de 72h. Les Français qui se rendent en Italie en avion doivent présenter le résultat négatif d'un test moléculaire (PCR) ou antigénique de moins de 72h, ou se soumettre à un test sur place en arrivant en Italie. Concernant l'Allemagne, il y a une obligation de certains lander de se placer en autoquarantaine. La quarantaine peut prendre fin de manière anticipée uniquement sur présentation d'un test PCR négatif réalisé en Allemagne au plus tôt 5 jours après l'entrée sur le territoire allemand. D'autres pays européens ont adopté les mêmes obligations de tests préalables à l'entrée sur leur territoire. Or la France fait partie des pays les plus touchés par le Covid-19. Alors que le virus continue de circuler en Europe, il demande au Gouvernement pourquoi aucune mesure n'a été adoptée pour éviter que des personnes puissent entrer en France métropolitaine venant de certains pays européens sans être préalablement testées.